• 10489 visits
  • 32 articles
  • 732 hearts
  • 8 comments

Le Blason de la famille SAMMUT 13/08/2012

 
Ce blason se lit ainsi en héraldique : Deux étoiles d'or radiées de six pointes et un chevron d'or au-dessus d'un pieux-tête sur fond d'Azur.
 
Signification des étoiles
Deux étoiles d'or symbolisent la splendeur de la famille.
Le chevron symbolise la noblesse d'arme de la famille : De vaillants  guerriers se sont courageusement opposés  et ont résistés aux ennemis envahissant la patrie.
Signification du pieux-tête ou Tau
Croix des chanoines réguliers de Saint-Antoine qui étaient Chevaliers Hospitaliers.
 
Familles SAMMUT, SAMMUT-CASTELLETTI, SAMMUT-SMITH, SAMMUT-TESTAFERRATA, ABELA, AGIUS, AQUILINA,  ATTARD, AZZOPARDI,  BORG, BUSUTTIL, CARBON, CASSAR, CHETCUTI, DANGELO, DEBONO, DEGUARA, FALZON, FARRUGIA, GALEA, GAUCI, GAUCI-BEAUJOLOIS,  MARUENDA, MANGANO, MALLIA, MELI, MICALLEF, MIFSUD,  MOMPALAEO, MOSCATI, MOSCATI-SCEBERRAS,  MUSCAT, PENZA, PORTELLI, PROVENSAL, SANT, STILON, TESTAFERRATA,  VASSALLO, VASSALLO-TESTAFERRATA, VELLA, VELLA-GAUCI-BEAUJOLOIS,  XERRI, XIBERRAS, ZAMMIT.

Tags : blason - sammut - deux étoiles - chevron - Tau

Signification des patronymes maltais 26/01/2011

ABDILLA : d'origine arabe, Abdallah
ABELA : viendrait du nom biblique Abel ou ABDELLA ou, puisqu'il s'écrit aussi HABELA, serait le sobriquet donné à un fabricant de cordages qui se dit HABEL.
AGIUS : viendrait de Hagios : Saint en grec, mais il existe aussi un petit crabe qu'on appelle " AGIUZA ". Hagius signifierait vieille femme en arabe et peut-être vieil homme en maltais. On connait aussi un lieu nommé Hagium dans le haut-moyen-âge sicilien, signifiant lieu de pélérinage. Un nom Agegius, faisant référance à un pélerin de la Mecque, ce qui suggererait une origine arabe du nom, ce qui ne serait pas surprenant sachant qu'au 13ème siècle beaucoup de musulmans résidaient à Malte.
ALAMANGO : nom originaire de Corfou. Avant 1863 Corfou était colonie britannique, et nombreux sont les hommes de Corfou qui sont venus aidés à la construction de La Valette. Le nom Alamanos est très courant à Corfou et fut déformé en Alamango. De même de nombreux maltais ont élu domicile à Corfou pour aider à l'agriculture et à la construction.
ALESSI/ALLEGRITO : la famille Alessi vient de Sicile. Par exemple, Giacoma Alessi mariée à Lanza de Vaccaro, 3ème baron di Benuarret au 15èmè siècle. Ses parents se nommaient Francesco et Isabella Licata. Beaucoup de familles nobles de Malte descendent de cette liaison.
AQUILINA : origine italienne, qualifiant ceux qui viennent de la ville de Aquila, en Italie et/ou serait un diminutif maltais de Aquila, "aigle".
APAP : déformation de ABAB, aieül. Un Apap aurait échappé à l'une des raffles turques qui mit en esclavage toute la population de Gozo.
ARMENIA : le premier Armenia noté fut Eugène d'Arménia, fils batard de John II, roi de Chypre et d'Arménie (qui regna de 1432 à 1458) et de Maria da Petras. Eugène alla en Sicile, sous protection espagnole et devint barron di Tal Baqqar, décédé en 1525. Deux enfants sont connus : Donna Caterina d'Armenia, unie au noble Andrea Xara et qui laissa de nombreux descendants. L'autre enfant fut Jacques d'Armenia, Barron di Tal Baqqar et uni à Donna Isabella d'Avello. Jacques devint ensuite barron di Benwarrad en 1514 et décéda en 1559. Jacques était déjà installé à Malte lors de l'arrivée des chavaliers dans l'ile.
ATTARD : habitants de la cité du même nom. Il se pourrait que ce nom provienne de la famille Attardo qui au 15ème siècle résidait à Zebbug mais possedait de grandes propriétés à Attard, le village maltais. Cette famille aurait eut une grande part dans la réunion des villages de Hal Warda, Hal Mann, Hal Bordi et peut-être Hal Kaprat en une seule paroisse. Cela pris une centaine d'année et le nom d'Attard fut retenu pour représenter tous ces villages en 1575, d'après le livre "les villes et villages de Malte" de Charles Fiott. Attard signifie parfum en arabe si on le prononce âtar. Attar de Roses, aussi connu sous "Otto di rose" est une huile essentielle distillée d'une rose (pink damask rose Rosa damascena). Attar signifierait aussi pharmacien en arabe, et donc comme la zone d'Attard était une zone propice pour la culture de roses et de plantes médicinales, car protégée des vents, elle aurait attiré nombres d'Attars (pharmaciens/physiciens) pendant la période arabe ou phénicienne, la profession, souvent héréditaire à l'époque, serait alors devenue un nom de famille. Dans le Livre "Juifs de Tolède", inventaire chronologique de documents, compilés par Pilar Leon Tello, Argentine, il y a quatre Abenattar répertoriés comme vivant au prieuré de Tolède pour être expulsé par l'édit de 1492 qui iront s'installer à Malte. Il s'agit de Haym, Jacob , Mose et Isaac Abenattar. Aben est l'équivalent arabe de ibn ou ben (fils de).
AXIAQ : habitants de la cité du même nom
AXISA : vient de haxixa (hachicha), herbe, petit végétal. Axisa serait en fait une déformation du nom Ta'Haxixa car pendant la longue dispute linguistique à Malte, à la fin du 19ème siècle, entre l'usage de l'anglais ou del'italien comme langue officielle, ce nom était trop dur à prononcer de par la présence du H, ce qui représentait un cauchemard pour les italiens et les anglais. Et donc, le H tomba, et plus tard le 2ème X fut transformé en S toujours pour faciliter une prononciation en anglais, langue montante à Malte à l'époque.
AZZOPARDI : d'origine hébraïque, SAFARDI, qui désigne les juifs séfarades, c'est à dire les juifs expulsés d'Espagne par l'édit de 1492, dont certains ce sont convertis au catholicisme.
BAJADA : en maltais, badigeonneurs, ceux qui passent les murs à la chaux
BALDACCHINO : en italien, baldaquin ; on ne sait pas si le nom a été introduit par un italien ou s'il vient d'un sobriquet donné à un maltais en italien.
BALZAN : qui habite le village de Balzan, ce mot signifiant parfum. Dans cette localité on cultivait des agrumes, et l'air embaumait (baume, balsamo en italien).
BELLIZZI : ce nom viendrait d'un petit village italien près de Salerne et de Naples.
BEZZINA : ici trois sens et origines différents. De l'hébreu bézin, voleur. De l'espagnol vecina, prononcé becina. Du maltais biz-zina, enfant naturel.
BIGENI : ce nom proviendrait de la famille descendante d'Ignazio di Randazzo, barron di Biggeni en Sicile.
BONNICI : dériverait du nom Bono luimême dérivé du nom latin Bonus qui veut littéralement dire "bon". Ce nom de baptême médiéval était le plus souvent donné en gage d'espoir de la part des parents qui esperent bien qu'il grandira bien et aura un bon charactère. Ce nom Bono se généralisa par son adoption par les francs et lombards, tribues germaniques, qui ont envahis l'Italie. En fait, il est fort probable que le nom Bonici évolua du nom personnel "Bonichis", adopté par les lombards et pour la première fois enregistré à Lucca en 724. Le nom Boni est une variante de Boni, et il y a d'autres variantes. Des Bonici à Malte, portant le titre de Barron de Culeia, serait originaires de Florence.
BORG : le nom le plus courant à Malte, il signifie amas de pierres et par extension villages, hameaux, fortifications. On le retrouve sous des formes voisines dans divers pays : Borgo, Burgos, Burgaz, Burgh, Borough, Bordj, Bourg...
BRINCAT : peut-être d'origine française, sa forme initiale aurait été Brincau. Mais il y a aussi le Brancato italien.
BUGEJA (boudjeya) : le chef de ceux qui arrivent, d'un groupe de voyageurs, d'une délégation, d'un pélérinage, etc... Armes : azur avec une base verte, une vache broutant. Chef : 5 plumes alternées azure et argent. Devise : Volenti nil difficile " to the willing nothing is difficult"
BUHAGIAR : désigne le propriétaire d'une construction, d'une carrière, d'une livraison de pierres
BUSUTIL : il semble que ce nom d'origine phénicenne soit une déformation de Busittin, le chef des 60. Seconde solution, ce nom dériverait d'une phrase italienne "un bue sottile", un gentil taureau, ce serait pourquoi il y aurait un taureau sur leur blason.
BUTTIGIEG (boutidgitch) : un éleveur de volaille, un propriétaire de basse-cour, le préfixe BU signifie propriétaire et TIGIEG signifie poulets.
CACHIA : d'origine grecque certainement, viendrait de l'adjectif kakos/ kakios
CALAMATTA : dériverait du nom de la cité de Kalamata au sud-ouest du Péloponnèse.
CAMILLERI : tiré d'un nom de village maltais "Hal Millieri" (près de Zurrieq), le préfixe "ca" ou "hal" signifiant en abrégé village. Ce nom de village viendrait lui-même de "Milleraï" qui signifierait "Les mille coupables", ces mille coupables seraient les habitants de quelques villages italiens ayant perdu lors d'un conflit, et qui auraient été exilés sur l'ïle de Malte en punition de leur rebellion.
CAUCHI : il y a un lieu dénommé Caucci en Grèce, cependant le mot ca'uci ou ca'uciu dans un dialecte sicilien signifierait "coup donné avec le pied".
CHIRCOP : tiré d'un nom de village maltais
CUSCHIERI : bras cassé en grec
CUTAJAR : vient de Ktajjar = la foule. Ce nom est au 32ème rang des noms les plus courants. Blason : sur fond argent, un lion dressé rouge tenant une fleur de lys.
DARMANI : on trouve aussi Darmanin ou Darmanino. Il y avait autrefois à Malte un hameau appelé Manin. Il est probable que ses habitants aient eu le surnom de Darmani(n)
DESIRA : ce nom serait arriver à Malte vers 1585, date à laquelle un marin grec nommé George de Sira arriva de l'ïle grecque de Syros (Sira ou Syra), et s'installa à Birgu où il travailla pour les chevaliers de St-John. Un autre marin nommé Léonardo de Sira participa au Grand-Siège de Malte en 1565.
DIMECH : tiré d'un nom de village maltais
DINGLI : tiré d'un nom de village maltais
DOUBLET : ce nom arriva à Malte de par Pierre Jean Louis Ovide Doublet (1749-1824), qui fut le secretaire du dernier grand-maître, Von Hompesch.
ELLUL : celui qui loue le seigneur, en maltais
FARRUGIA : tiré d'un nom de village maltais
FENECH : le lapin en maltais
GALDES : peut-être d'origine portugaise, ce nom peu commun arriva à Malte sans doute au 17ème siècle.
GALEA : se prononce gallia qui signifie casque en latin, mais pourrait venir de Gali , heureux en hébreux. Sinon pourrait aussi venir du mot galère, nom gréco-bizantin. Le mot galère lui-même date du XVIème siècle, il a alors remplacé celui de galée (galea en italien) qui viendrait du grec signifiant 'espadon" et plus surement du bizantin galaia (type de navire) lui-même emprunté au Xème siècle à l'arabe Xalija d'où galéasse, galion, galiotte,etc... On dit aussi que ce nom serait venu à Malte avec les rhodiens qui accompagnaient les chevaliers en 1530, mais ce nom existait déjà au moyen-âge et s'écrivait Galiè. Venu avec les rhodiens on lui attribue une origine grecque en lui donnant le sens de casque, c'est pour cela qu'il y a un heaume sur leur blason. Où est la vérité? Ce nom est au 6ème rang des noms les plus courant. Blason : sur fond rouge une armure et un heaume d'argent surmontés d'une bande azur et trois étoiles argent avec la devise "Galea spes salutis" = heaume, espérance de salut.
GATT : le chat en maltais
GAUCI : le gozitain en maltais
GRECH : nom donné aux Rhodiens qui étaient venus à Malte avec les chevaliers de St-Jean de Jérusalem quand ceux-ci furent chassés de Rhodes par les turcs en 1522. Mais l'origine est peut-être plus ancienne que cela car les grecs ont été longtemps présents à Malte. En l'an 1000 avant JC, une colonie phénicienne était déjà établie dans l'archipel. En 736 avant JC les gresc étaient présents et avaient dénommés l'île Melita. Avec la chute de l'empire romain en 295, Malte passa sous l'emprise de l'empire romain oriental sous emprise des empereurs byzantins. Une des plus vieilles référence au nom Grech, dans sa forme initiale, date de 1131 et concerne un certain Joannis Grikas.
GRIMA : on retrouve la racine de ce nom sur le continent : Grimm en Allemagne et Grimaud en France. On ne connait pas l'origine exacte, certains pensent que des réfugiés politiques auraient changés leur nom Magri en Grima, l'inversion des syllabes étaient une pratique assez courante à une certaine époque. Ce nom est au 33ème rang des noms les plus portés à Malte. Blason : sur fond azur, deux avants-bras à manches rouges croisent le fer, le tout surmonté d'une étoile d'argent.
GRIXTI : le timide en maltais
MEILAQ : la pierre à aiguiser en maltais
MERCIECA : champ bien entretenu, en hébreu
MICALLEF : le juge en maltais
MIFSUD : gâté en maltais
MIZZI : moisi en maltais
PSAILA : petit oignon en maltais
QORMI : tiré d'un nom de village maltais
SAID : le chasseur et/ou le pêcheur
SALIBA : la croix en maltais

SAMMUT : mot à mot "je vais mourir" ou déformation de Zammit

SCHEMBRI : est formé de deux mots hébraïques : Xebem et Beri : " la part d'héritage du fils ". Etait-ce le nom d'un juif de Malte ou le sobriquet donné en hébreu à un maltais ? ce nom est au 19èmè rang des noms les plus portés à Malte. Blason : sur fond aur une tour (de guet) argent, dominée par un cerf argent portant un étendard rouge.
SPITERI : de l'hôpital (présent dès 1419 à Malte, ce nom n'aurait donc pas de lien avec l'Hôpital des chevaliers de l'ordre de Saint-Jean)
THEUMA : l'ail en maltais
VELLA : a le sens de villa en maltais, mais comme on en a trouvé trace au XIIIèmè siècle, viendrait du latin domaine.
XIBERRAS : tiré d'un nom de village maltais
XICLUNA : de l'hébreu "avortement" ou de l'italien "ciclone"?
XUEREB : je pense que c'est d'origine arabe avec 2 possibilités : viendrait de ksouereb qui signifie " il a habillé le maître (Dieu) " ou "  le maître l'a habillé ". Plus vraisemblablement, ce nom se prononce CHOUREB ce qui signifie en maltais tout bonnement "moustaches" ou "grosses lèvres".
ZAHRA : la fleur de l'oranger en maltais
ZAMMIT : signifie mot à mot " il a tenu la main ", c.a.d. " il a aidé ou assisté quelqu'un "
ZERAFA : la girafe ou le changeur de monnaie? en maltais

Joseph SAMMUT et descendants 26/01/2011

Georges SAMMUT marié le 14 JUILLET 1862 à Tarxien à Marie FARRUGIA à eu un fils,
Déodato SAMMUT marié à Emmanuela XERRI à eu un fils,
Joseph SAMMUT marié à Ascension MARUENDA à eu un fils,
Fernand SAMMUT marié à Marie-Jeanne COPPINI à eu une fille,
Christiane SAMMUT, mariée à Bernard PROVENSAL à eu trois enfants,
Nathalie, Véronique et Ludovic

Marie-Jeanne COPPINI, fille d'Auguste COPPINI et de philipinne MIZZI 
Ascension MARUENDA, fille de  Vincent MARUENDA et IMMAZIA GARCIA
Emanuela XERRI, fille de Jean XERRI et Marie GAUCHI. 
 
 

 
 

Géronimo SAMMUT et descendants 26/01/2011

Géronimo SAMMUT et descendants

 
 
Simone SAMMUT, fille de Giacomo SAMMUT et de Gioanella SAPIANO s'est mariée le 27 SEPTEMBRE  1698 a Mosta ville de Malte avec Orsola Galea.
Autres ascendants :  Benedetto Sapiano et Grazia Abejer.
 

Géronimo SAMMUT et descendants


Géronimo SAMMUT et descendants


Louis SAMMUT et descendants 26/01/2011

Louis SAMMUT marié en 1868 à Pauline Galéa à  eu plusieurs enfants,
Joseph François Jean Marie SAMMUT marié à Carmella Gioya, le 9 JANVIER 1919
à La Goulette, Tunisie avec Carmella Gioya ont eu plusieurs enfants,
Louis François SAMMUT, Paulette SAMMUT, Rita SAMMUT, Memene SAMMUT, Antoinette SAMMUT, Jacky SAMMUT marié avec Antonina Strazzeri.
Vincent SAMMUT,
Jean SAMMUT,
Carmen SAMMUT,
Charles-Georges SAMMUT,
Françoise SAMMUT,
Antoinette SAMMUT.

Andrea SAMMUT et descendants 13/08/2012

 
Andrea SAMMUT et descendants

 
 
Andrea SAMMUT et descendants

 

Andrea SAMMUT et descendants

 

Salvatore SAMMUT et descendants 26/01/2011

Salvatore SAMMUT  marié à Maria ?, le 16 FEVRIER 1772 à Zurrieq, ville de Malte.

Giovanni SAMMUT marié à Catharina FARRUGIA, le 22 JANVIER 1798 à Zurrieq, ville de Malte avec Rosa PENZA à un fils,
Salvatore SAMMUT,(Même prénom que son grand-père.) marié à Rosa PENZA à Zurrieq à un fils,
Michaelangelo SAMMUT. 

Catharina FARRUGIA, fille d'Andréas FARRUGIA et de Maria MANGANO. 
Rosa PENZA, fille de Joseph PENZA et de Catharina MANGION.


Lazzaro SAMMUT et descendants 14/08/2012

 
Lazzaro SAMMUT et descendants

 
 
 
 
Lazzaro SAMMUT et descendants


Lazzaro SAMMUT et descendants

Lazzaro SAMMUT et descendants


Giuseppe ATTARD et descendants 14/08/2012

 

 
 
 
 


Louis SAMMUT et descendants 14/08/2012